Bol d'air -

A l’origine : René Jacquier, esprit visionnaire

 

1946 : René Jacquier invente le Bol d’air


Ingénieur chimiste, René Jacquier (1911 – 2010) s’est très vite intéressé à la santé. Il cherchait notamment un moyen pour améliorer l’oxygénation des personnes malades afin de renforcer leur vitalité. C’est ainsi qu’il inventa la méthode d’oxygénation biocatalytique au cœur du dispositif Bol d’air Jacquier. Le premier appareil a été développé en 1947. Depuis, les théories de René Jacquier en matière de santé sont régulièrement confirmées par de nombreux travaux scientifiques.
 

1989 : Holiste met le Bol d’air à portée d’un large public


Cette méthode d’oxygénation cellulaire originale et naturelle qui utilise la résine de pin, reste largement méconnue jusqu’en 1989. Convaincue de ses bienfaits, Marie-Laure Delanef décide alors de lui donner un nouveau souffle et crée le laboratoire Holiste. Avec le soutien de René Jacquier, Holiste fait évoluer la technologie et conçoit de nouveaux appareils Bol d’air performants, pratiques et sécurisés.
 

Aujourd’hui : le Bol d’air connaît un véritable essor en France et dans d’autres pays.


Il apporte une réponse au manque chronique d’oxygène de nos cellules, première problématique contemporaine mondiale. Pour vivre au temps des pollutions et prétendre à un vieillissement en bonne santé, des milliers d’utilisateurs l’ont intégré dans leur quotidien.

En France, il est très simplement utilisé par les particuliers à domicile. Il existe dans plus de 700 centres agréés, chez des professionnels de santé, des centres de bien-être et en milieu sportif.
Sa place en médecine intégrative, dans les cliniques et établissements de soins, est maintenant acquise à l’international.

CONTACTER VOTRE PRATICIEN

Les champs marqués d'un sont obligatoires.

Les informations collectées sont destinées au Pôle Santé des Collines, responsable du traitement, et à toute entité actuellement liée. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification et d'opposition aux informations qui vous concernent.